Les CAP et les BEP séduisent moins

Destinés à favoriser une insertion rapide sur le marché du travail, les CAP et les BEP sont en perte de vitesse ces dernières années. A tort !

blog picture

Moins de candidats

Entre 2013 et 2014, le CAP a perdu 3 000 candidats. Ce diplôme a pourtant tout pour attirer : préparé en deux ans, il permet de s'insérer rapidement sur le marché de l'emploi. Il affiche un taux de réussite fort honorable aux résultats d'examens : 83,7%

Quant au BEP, il est maintenant intégré au bac pro (depuis la réforme de 2009). Pour les candidats inscrits en formation initiale, ce diplôme devient une certification intermédiaire. En 2014, le BEP affichait un taux de réussite de 82,2% aux examens.

La faute du bac pro ?

La perte d'intérêt des candidats pour les CAP et les BEP peut s'expliquer par une montée en puissance des bacs professionnels depuis plusieurs années.

S'ils confèrent de facto un niveau d'études plus élevé, les bacs professionnels ne visent pas tout à fait les mêmes objectifs que les CAP et les BEP, qui répondent à un choix d'orientation plus pratique que théorique.

Accès rapide au monde du travail

Basés sur des apprentissages à la fois théoriques et pratiques, les CAP et les BEP préparent les étudiants à une insertion rapide dans la vie active, dès l'obtention de ces diplômes professionnels. Un choix d'orientation à privilégier pour ceux qui n'ont pas vocation à faire de longues études, ces diplômes professionnels représentent une voie privilégiée !

Les étudiants diplômés peuvent aussi choisir de s'inscrire aux concours de la fonction publique. Dans un premier temps, leur niveau d'études ne leur permettra peut-être que d'accéder aux concours de la catégorie C, voire B. Mais par voie de concours interne ou d'avancement sur la grille, ils pourront évoluer à terme sur des postes plus intéressants.

Les formations privilégiées en 2015

Malgré cette perte globale d'intérêt pour les étudiants, certaines spécialités attirent toujours un grand nombre de candidats. La part belle revient aux métiers de bouche, mais aussi aux métiers de l'esthétique et de la coiffure.

En 2015, les CAP qui ont attiré le plus d'étudiants sont :

  • le CAP petite enfance
  • le CAP esthétique-cosmétique-parfumerie,
  • le CAP cuisine.

Les BEP les plus prisés en 2015 sont :

  • le BEP métiers de la relation aux clients et aux usagers,
  • le BEP métiers des services administratifs,
  • le BEP électrotechnique, énergie, équipements communicants.

La filière agricole reste aussi attractive pour ces diplômes, et connaissent les effectifs les plus importants dans :

  • le CAPA services en milieu rural,
  • le CAPA travaux paysagers,
  • le CAPA productions horticoles - productions florales et légumières.
  • le BEPA services aux personnes,
  • le BEPA travaux en exploitation d'élevage,
  • le BEPA travaux paysagers,