Comment choisir son orientation ?

La question de l'orientation se pose de plus en plus tôt aux élèves. Difficile de se projeter dans l'avenir, alors comment être sûr de faire le bon choix ?

blog picture

Se poser les bonnes questions

Bien sûr, obtenir de bons résultats aux examens est indispensable. Mais avant de vous jeter tête baissée dans une filière, il peut être utile de poser quelques questions sur le papier, pour trouver l'orientation qui vous correspond :

  • Quelles sont les matières dans lesquelles vous excellez ? Celles avec lesquelles vous n'avez manifestement aucune affinité ?
  • Avez-vous un projet professionnel ? Un idéal de carrière ?
  • Vous sentez-vous prêt à faire de longues études, ou plutôt des études courtes avec l'idée d'entrer rapidement dans le monde du travail ?
  • Avez-vous effectué des stages pour vous faire une idée d'un métier, d'un secteur d'activité ?

Comme disait Socrate : « Connais-toi toi-même, et tu connaîtras l'Univers et les dieux ! »

Renseignez-vous !

De nombreux organismes et outils sont à votre disposition pour vous aider à trouver toutes les informations que vous souhaitez sur les filières qui vous intéressent. Centre d'Information et d'Orientation (CIO), Chambres de commerce et d'industrie (CCI). Et bien sûr, Internet…

Vous pouvez aussi solliciter des professionnels du métier que vous visez, et leur demander de les interviewer. Le plus difficile sera de trouver leurs coordonnées, et dans ce cas les réseaux sociaux (notamment professionnels tels que Viadeo ou LinkedIn) pourront vous être d'un grand secours.

Contactez-les plutôt par mail, pour ne pas les déranger à un mauvais moment. Soignez votre orthographe, présentez votre demande de manière claire et concise. Prévoyez quelques questions rapides et demandez-leur s'ils sont d'accord pour une interview par téléphone (annoncez une durée maximum de 15 minutes).

Stages : la bonne piste pour se faire une idée

Quand on est au collège ou au lycée, on ne connaît pas le monde de l'entreprise, et c'est bien normal. Entre l'idée que vous vous faites d'un métier ou d'un secteur d'activité, et la réalité concrète, il peut y avoir un gouffre !

Obligatoire en classe de troisième, le stage d'observation d'une semaine en entreprise est un excellent moyen de vous forger votre propre opinion sur un métier ou un secteur d'activité. Bien sûr, encore faut-il avoir la chance de pouvoir effectuer un stage qui soit en rapport avec vos ambitions.

Pour augmenter vos chances de décrocher un stage dans le secteur qui vous attire, faites jouer vos relations dans votre entourage : famille, parents de vos amis, réseaux sociaux…

Une fois que vous aurez trouvé votre stage, n'oubliez pas de vous renseigner sur les droits du stagiaire. Il serait dommage que ce premier contact avec le monde du travail se transforme en cauchemar ! Sachez que l'employeur qui vous prendra en stage doit aussi respecter certaines obligations légales.

« Tu seras ingénieur mon fils »

N'ayez pas peur d'affirmer vos choix, et résistez à la pression sociale. Entendez par là, l'influence que peuvent faire peser sur vous vos parents, votre famille, vos amis. Sous prétexte de bien vous connaître, ils peuvent malgré eux vous pousser vers une orientation qui ne correspond pas à votre personnalité ou à vos ambitions.

Reprendre une entreprise familiale, par exemple, peut être une voie d'avenir toute tracée. Pour autant, est-ce vraiment ce dont vous avez envie, là où vous vous épanouirez ? Pareillement, on pourra vous convaincre que devenir développeur informatique est un choix d'avenir, alors que vous ambitionnez une carrière artistique… A vous de trouver le juste équilibre entre passion et raison !

Droit à l'erreur

Même si la pression est grande pour vous demander de choisir votre orientation dès le collège (et à plus forte raison au lycée), dites-vous que vous avez aussi le droit de vous tromper. Aujourd'hui, de nombreuses possibilités vous permettront de changer d'orientation, si vous réalisez que vous vous êtes trompé de voie.

D'où l'intérêt d'obtenir de bons résultats aux examens. Vos possibilités de choix n'en seront que plus grandes si vous devez vous réorienter. Mieux vaut « perdre » une année après le bac pour redémarrer dans une autre voie, plutôt que vous enfermer dans un choix qui ne vous correspond pas.